La Charente Maritime

Côté climat

En Charente Maritime, le climat est océanique. Les hivers sont plutôt doux et la majorité des précipitations a lieu généralement à l’automne. Le printemps et l’été sont ensoleillés, surtout sur la côte. Un microclimat lié aux îles et à la brise marine thermique provoque en effet un déplacement des nuages vers l’intérieur des terres. Le ciel est ainsi très souvent dégagé sur la côte. Les 2300 heures de soleil par an font de ce département le plus ensoleillé de la façade atlantique.

Côté saveurs

La morphologie particulière de l’estran, abrité par les îles et alimenté en eau douce, donne toute la saveur des huîtres du bassin ostréicole "Marennes Oléron". Les fines de claire sont affinées pendant un à deux mois dans les anciens marais salants de la Seudre. 

D’autres fruits de mer et de nombreux poissons sont à l’origine de nombreuses spécialités comme la mouclade, l’éclade de moules, les crevettes flambées... La cuisine fait souvent appel aux productions viticoles régionales comme le Pineau des Charentes et le Cognac.
 
D’autres produits du terroir plus continentaux font aussi partie du patrimoine culinaire comme le melon des Charentes ou les fameuses cagouilles charentaises !
 
Le département est bordé de vignobles, ceux de Cognac à l’est et, au sud, de tous les vignobles du bordelais (Médoc, Côtes de Bourg et de Blaye, Saint-Emilion...).

Côté culture

L’Art roman est très présent dans le département. La Charente Maritime affiche la plus forte densité d’églises romanes de France.

Lieu stratégique situé en plein coeur de la façade atlantique, le département propose de nombreuses fortifications militaires côtières, signées le plus souvent par le maître en la matière, Vauban. La Rochelle, Rochefort, Fort Boyard ou bien encore la ville fortifiée de Brouage en sont de beaux exemples.
 
Quelques vestiges gallo-romains témoignent de l’histoire de la région. L’amphitheâtre des arênes de la ville de Saintes mérite une visite de même que le site gallo-romain du Fâ, à Barzan. 

Côté nature

La nature n’est pas en reste, entre les dunes, les grandes plages de sable fins, les forêts de pins maritimes, les rives de la Charente, les estuaires de la Seudre et de la Gironde.

Le littoral présente une varité peu commune de longues plages de sable fin, de marais et de falaises du nord au sud du département. L’alternance des marées hautes et basses et l’important marnage de cette zone atlantique découvrent un vaste estran qui fait le bonheur des pêcheurs à pieds. L’estran rocheux est quant à lui le lieu de vie de nombreuses anémones, crabes et autres patelles.

Lieu de halte migratoire, d’hivernage et de nidification pour les oiseaux, la Charente Maritime permet la découverte, au fil de balades sur le bord de mer ou dans les zones humides, de nombreuses espèces : oies et canards (Tadorne de belon, Bernache cravant, Oie rieuse), Huitrier pie, Tournepierre à collier, limicoles (Bécasseaux, Chevaliers, Courlis, Barges), Hérons (Héron cendré et pourpré, Aigrette garzette, Héron gardeboeufs), Pluviers, Echasse blanche, Mouettes, Goélands, Sternes, rapaces (Busard des roseaux, Milan noir), Gorgebleue à miroir, Pipits, Traquet motteux... sans oublier la Cigogne blanche pour laquelle le département est aujourd’hui un important site de nidification.